Camellia Sinensis la plante du thé

Camellia Sinensis : la plante de notre thé bien-aimé

Apprenons à connaître l’origine et les caractéristiques du Camellia Sinensis, la plante d’où provient tout le thé que nous aimons.

Il existe de nombreuses variétés que nous connaissons et apprécions tous les jours, mais ce que nous ne savons peut-être pas, c’est que chacune d’entre elles provient d’une seule plante, le Camellia Sinensis (ou aussi, Camellia Sinensis) et que seules les différentes cultures et transformations de cette dernière, donnent lieu aux nombreux thés qui nous parviennent.

Cette plante, que la plupart des gens appellent l’arbre à thé, ne doit en aucun cas être confondue avec l’arbre à thé dont on extrait l’huile d’arbre à thé, qui, comme on le sait, n’a rien à voir ni avec le camélia ni avec le thé lui-même.

Camellia Sinensis : ses origines et ses caractéristiques

Le Camellia Sinensis est une plante aux origines très anciennes, qui pourraient remonter jusqu’à mille ans avant la naissance du Christ ; cependant, sa culture massive, même dans le but d’en extraire la fameuse boisson, est attestée vers 400 après J.-C. en Chine, où la plante trouve son habitat naturel.

Ce n’est que des siècles plus tard que la plante a été exportée au Japon, en Inde et dans certains pays européens, et que la diffusion officielle du thé a commencé.

Pour sa culture, le Camélia a besoin d’un climat tempéré, c’est-à-dire entre 10°C et 30°C, avec des précipitations régulières ; on le trouve aussi bien dans les zones ensoleillées que dans les zones humides, mais avec la condition préalable d’un sol fertile, acide et sans engorgement.

Voir aussi :  Comment choisir le thé qui vous correspond

Généralement, il est récolté à partir de l’âge de 3/5 ans, lorsqu’il a atteint au moins un mètre de hauteur, mais pas plus de 1,20 mètre.

La récolte a lieu trois ou quatre fois par an, pendant les heures les plus fraîches de la journée, comme l’aube et le crépuscule, et c’est précisément cette phase qui détermine la variété de thé : à partir des plus grands, en effet, qui sont récoltés en premier, on produit un thé plus prisé en plus petite quantité.

La principale caractéristique de la récolte est qu’elle est effectuée à la main, généralement par des femmes, et seules quelques plantations proposent une récolte mécanisée : le fait de pouvoir choisir les feuilles en personne permet de sélectionner les plus tendres et les plus adaptées.

Une fois récoltées, les feuilles du Camellia Sinensis sont rapidement transférées dans l’usine pour être traitées le jour même afin de ne pas perdre leurs propriétés organoleptiques et leurs arômes.

Le processus qui suit détermine également la variété de thé. En général, les feuilles sont d’abord flétries ou séchées pour éliminer l’humidité, puis elles sont séchées, roulées et roulées. Enfin, elles sont fermentées et séchées.

Chaque petite variation dans ces étapes donne un thé différent. Par exemple, le thé oolong n’est pas roulé mais formé en boules, tout comme le thé vert n’est pas oxydé.

Il y a encore beaucoup d’informations techniques que nous pourrions apprendre sur le Camellia Sinensis, mais pour le moment il suffit de savoir que cette plante est officiellement la mère de tous nos thés préférés :

  • Thé noir
  • Thé vert
  • Thé blanc
  • Thé Oolong
  • Thé jaune
  • Thé Pu-erh
  • Thé Matcha
Voir aussi :  Tout savoir sur le thé blanc

Cultiver des camélias à la maison

plant de Camellia Sinensis

Tous les passionnés peuvent décider de cultiver un camélia chez eux, en achetant un plant prêt à l’emploi ou en plantant les graines : le semis peut avoir lieu à n’importe quel moment de l’année, mais la germination est très faible, il faudra donc beaucoup de patience et il faudra, bien sûr, garder la plante dans un endroit au climat assez tempéré, qui ne descend jamais en dessous de 15/16°C.

Un autre conseil est de ne pas utiliser l’eau du robinet pour l’arroser, car elle est souvent très chargée en calcaire.

Certainement pour tous les amateurs de thé, il pourrait être un must-have pour la maison… mais j’imagine que la culture du Camellia Sinensis est un art presque non reproduisible !

Panier